dimanche 6 avril 2014

Les sites de rencontre ? Très peu pour moi ! Quoi que ...



La fille fleur bleue que je suis, n'a jamais voulu s'inscrire sur un site de rencontre. Pour moi, l'homme de ma vie ne peut pas se cacher derrière un écran d'ordinateur. Je veux une belle rencontre digne d'un compte de fée moderne.

L'homme de ma vie sera certainement mon voisin de train, qui m'abordera pour se moquer de mon casque audio ridiculeusement violet; ou ce sera le mec dont j'aurais malencontreusement embouti la voiture, et qui aura récupéré mon numéro de téléphone sur le constat pour m'inviter à boire un verre, ou encore ce sera ce charmant jeune homme qui ramassera le foulard que le vent aura décroché de mon cou et qui n'arrivera plus à décoller son regard du miens ... 

OK, j m'emballe ! Il faut bien que je me rende à l'évidence, les jolies rencontres ça n'arrive qu'aux autres. Et forcée de constater que les mecs ne savent plus draguer (sauf les gros lourds bourrés, eux bizarrement ils viennent toujours t'accoster) j'ai fini par me laisser convaincre par mes potes, toutes inscrites sur des sites de rencontre, à sauter le pas !

Me voilà donc, un lendemain d'une énième soirée décevante niveau rencontre, à me créer un compte sur l'un de ces fameux sites.

Après avoir passé en revue toutes les photos de moi existantes pour trouver LA photo parfaite, et avoir rédigé une petite présentation sans prise de tête, me voilà à attendre que le Prince Charmant vienne me taper la discute.

1 semaine plus tard, je l'attends toujours.
Par contre, tous les bouffons de la cour ce sont pressés sous mon balcon.

Il y a quatre types de mecs :
  • Ceux qui viennent te parler en disant un banal "salut ça va". Genre on est pote ! Ceux là je dis NEXT direct ! Un peu d'originalité les mecs bordel !!!!!
  • Ceux qui, dès la première phrase essaient de te mettre dans leur lit : "salut t'es dispo cet aprem?" OK mec, j'aime bien les gens directs, mais là pour le coup un "salut ça va" pour entamer la conversation m'aurait semblé plus approprié !
  • Ceux qui se la jouent Prince Charmant, mais qui en réalité ne sont que des ringards de la drague : "Ton père est un voleur, il a pris les deux plus belles étoiles du ciel pour en faire tes yeux" OK mec, traite encore une fois mon père de voleur et je te marrave ta gueule de faux Dom Juan !
  • Et puis enfin, il y a les mecs qui te donnent envie de leur répondre. Ils sont rares, ce qui simplifie le tri. Ils n'ont font ni trop, ni pas assez. Ils sont simples, sympas, et surtout ils savent écrire français ! De peu que le profil soit pas mal, je réponds direct !

Mais le problème quand tu discutes par écrit, c'est que tu te fais une image du mec qui est rarement proche de la réalité. Et quand tu cèdes à la fameuse question "ça te dit qu'on aille boire un café?" tu rentres souvent déçu de ton rencard.

Je vous épargne les détails du mec qui, à peine arrivé au bar me sort "Oh y'à le match de foot, viens on se met à l'intérieur pour regarder" ...

Mais bon, je ne désespère pas, qu'il soit derrière son ordinateur ou au coin de la rue, mon Prince Charmant est forcément quelque part, non? 



Article dans le Top Humeurs 
du 7 avril 2014

vendredi 21 mars 2014

La prise de conscience.

source
Après une rupture, on passe par plusieurs phases. 
  • Le déni : on refuse de croire que c'est vraiment  fini, on s'accroche en vain, on se persuade que c'est qu'un mauvaise passe, que tout va s'arranger.
  • La dépression : on est au fond du trou, on ne mange plus, on pleure tout le temps, on a l'impression que notre vie est un échec gigantesque, que plus rien n'ira plus jamais bien ...
  • L'acceptation : on commance à accepter notre nouveau statut de célibataire, on recommence à manger, on sort, on se laisse draguer, on relève petit à petit la tête et on avance tant bien que mal.
  • La prise de conscience ....
C'est de cette quatrième phase dont il est question aujourd'hui. Car même si l'on est passé en phase d'acceptation de la situation, tant qu'on ne prend pas conscience réellement de TOUT ce qu'on vient de vivre, tant qu'on enlève pas nos oeillères on avance pas réellement.

Prendre conscience que notre amour n'était pas si idyllique qu'on voulait se le convaincre c'est difficile.
C'est certainement plus difficile que d'accepter la séparation elle même. 

Je m'explique. Quand Roudoudou et moi nous sommes séparés j'ai vu mon monde s'écrouler, j'étais persuadée que c'était la pire des choses qui pouvait m'arriver, que c'était l'homme de ma vie, qu'il fallait se battre corps et âmes pour recoller les morceaux. Et puis j'ai enlevé mes oeillères (difficilement) et je me suis repassée le film de ces deux dernières années. Et là j'ai vu ce que j'avais toujours refusé de voir : j'étais malheureuse dans ma vie, l'emprise que Roudoudou avait sur moi était mauvaise pour mon équilibre, je n'étais pas appréciée à ma juste valeur par la personne que moi je mettais sur un piédestal. 
Prendre conscience de ça, c'est prendre conscience que cette rupture n'est en fait pas quelque chose de négative, mais que, bien au contraire, c'est une délivrance, un nouveau souffle voire même une renaissance. 

La prise de conscience vous enlève ce poids que vous gardiez sur l'estomac depuis des mois. La prise de conscience vous aide à reprendre confiance en vous. La prise de conscience vous permet d'arrêter d'avoir honte de votre situation. 

Quand vous arrivez à cette phase là, vous savez que vous vous êtes relevé et qu'à partir de maintenant ça ira bien !